Notre site utilise des cookies.  En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de ceux-ci.

Segmentation tarifaire

Pour établir la tarification du risque décès à couvrir, CPH Life utilise 2 ou 3 critères de segmentation selon le type de produit : l’âge de la personne à assurer, son comportement tabagique et ses éventuels problèmes de santé actuels ou antérieurs à la souscription.

CPH Life a recours à des tables de mortalité. Sur base de ces données statistiques, CPH Life établit un tarif destiné à la couverture d’un risque « standard ».

  • Age de la personne à assurer

Il se dégage, des tables de mortalité, que le risque de décès augmente avec l'âge de la personne à assurer. Dès lors, pour un même capital décès assuré, une personne de 55 ans au moment de la souscription devra effectuer des formalités médicales plus élaborées et paiera une prime plus élevée qu'une personne de 25 ans. En conséquence, CPH Life utilise l'âge du candidat assuré au moment de la souscription pour évaluer le risque et calculer la prime d'assurance.

  • Comportement tabagique (uniquement pour le produit CPH Protect LT)

Les dangers du tabac et ses conséquences sur la santé ne sont plus à démontrer. Dès lors, un candidat assuré "fumeur" représente un risque de santé accru par rapport à un candidat assuré "non-fumeur". En conséquence, la prime d'assurance pour un candidat assuré n’ayant jamais fumé ou ayant arrêté de fumer depuis au-moins 12 mois lors de la souscription bénéficiera d’une réduction de 5 % par rapport à celle d’un candidat assuré "fumeur". CPH Life utilise donc la consommation ou non de tabac au moment de la souscription pour calculer la prime d'assurance.

  • L'état de santé de la personne à assurer

Afin d'évaluer l'état de santé du candidat assuré, CPH Life se base sur les informations médicales fournies lors de la souscription. Dans certains cas, CPH Life demande au candidat assuré de lui fournir des informations ou des formalités médicales complémentaires spécifiques à une pathologie existante ou antérieure à la souscription. En effet, d’éventuels problèmes de santé existants ou antérieurs à la souscription peuvent représenter un risque accru par rapport au risque « standard » défini par l’assureur et donc influencer le montant de la prime d’assurance.

Sur base de l’ensemble des informations collectées, CPH Life décide de soit couvrir le risque proposé aux conditions normales, soit de couvrir le risque proposé moyennant paiement d'une surprime ou soit de refuser la couverture demandée.

Les mêmes critères de segmentation sont appliqués sur le plan de l'acceptation, de la tarification et/ou de l'étendue de la garantie. Les critères utilisés pour déterminer les conditions lors de la prise de cours du contrat ou susceptibles d'avoir, dans le futur, un impact sur les conditions du contrat sont identiques.

 

Afin que la prime d’assurance reste accessible pour le client qui présente un risque de santé accru, un mécanisme de solidarité a été mis en place par le législateur. À cet effet, les secteurs de l’assurance et du crédit prendront en charge la partie de la surprime qui dépasse 125 % de la prime d’assurance de base.

In The Pocket !

Découvrez l'application MyCPH Mobile !

Trouvez une agence

Nous rencontrer

Besoin d'un conseil ?

Attention, emprunter de l'argent coûte aussi de l'argent